Partagez
Aller en bas
Admin
Messages : 6
Date d'inscription : 20/06/2018
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lambsauce.forumactif.com

Une découverte incroyable

le Mer 11 Juil - 7:20
Écrit du 10/07/2018 au 11/07/2018
Genre : Article/Fiction
Synopsis : Découverte conjecturale d'une civilisation extraterrestre.




Rien ne nous portait à croire que nous étions seuls dans l'immensité de notre univers, le doute s'amoindrit encore. Effectivement, d'après une publication dans le journal Science du 17 janvier 2018, des chercheurs de la NASA aurait découvert l'existence d'une civilisation extraterrestre. Retour sur cette incroyable aventure.

Une genèse banale

Le télescope spatial Herschel lancé en mai 2009 par Ariane 5 avait pour but la recherche d'exoplanètes(1), domaine alors en plein effervescence.
Après six années de résultats fructueux et d'une quantité pléthorique de données à traiter, notre histoire commence. Nous sommes en août 2015, l'équipe menée par l'astrophysicien Werner Effelsberg pointe alors le télescope Herschel sur une énième partie de l'univers, l'étoile PSR B1620−26 dans la constellation du Grand Chien. Ayant encore du pain sur la planche, les informations sur PSR B1620−26 resteront dans les disques durs encore quelques mois. C'est seulement en décembre 2015, juste avant de partir en congé de fin d'année que l'équipe s'intéresse à cette étoile et l'incompréhension est générale.

Une découverte intrigante

En effet, les scientifiques ont découvert des exoplanètes par la méthode du transit(2) mais leurs périodes de révolution(3) semblaient trop longues comparés à la taille et la masse de l'étoile qu'est PSR B1620−26.
L'étoile, située à presque 50 000 année-lumière de la Terre rayonne principalement dans les infra-rouges faisant d'elle une géante rouge(4). Mais, d'après les scientifiques, sa taille devaient être 2,5 fois plus élevée et sa masse 4 fois supérieure pour que les périodes de révolution observées s'harmonisent avec leurs calculs.
Cependant une géante rouge avec ces caractéristiques est théoriquement impossible et aurait dû exploser en supernova(5) bien avant d'atteindre ses proportions.

Une solution digne de la science-fiction

Les scientifiques ont alors avancé une hypothèse invraisemblable, l'étoile serait une géante bleue(6) (qui aurait donc les bonnes dimensions) dont son rayonnement ultra-violet, plus énergétique que les rayons infra-rouges aurait été absorbé.
Plusieurs explications ont été proposées quand à cette disparition de ces rayonnements comme un red-shift(7) plus poussé provoqué par la présence proche d'un trou noir invisible au télescope. Ou bien les rayonnements auraient traversé un nuage de gaz et se seraient ainsi appauvri de certaines longueur d'onde. Mais après trois années d'études, de traitements de donnée, de calculs et de vérifications toutes les hypothèses ont été discrédités hormis une seule : une sphère de Dyson entourerait l'étoile.
Une sphère de Dyson est une mégastructure d'origine artificielle entourant une étoile dont le but est de capter la quasi-totalité de son énergie (sous forme de rayonnement). En effet, une étoile rayonnant dans toutes les directions, seule une infime partie de son énergie atteint les planètes et une part encore moindre est utilisée. La présence d'une sphère de Dyson attesterait l'existence d'une civilisation bien plus avancée que la nôtre, plus précisément de type II sur l'échelle de Kadarchev(8).

Cette découverte nous montre une fois de plus que l'univers est plein de mystère, que nous en avons compris qu'une infime partie et que chaque réponse entraîne de nouvelles questions.


(1) Une exoplanète est une planète orbitant autour d'une autre étoile que la nôtre, le Soleil. Les recherches scientifiques s'intéressent en particulier aux exoplanètes situées dans la zone habitable, c'est à dire une exoplanète où l'eau peut être sous forme liquide pour qu'il y ait une forme de vie telle que l'on la connaît.
(2) La méthode du transit est une des méthode permettant de découvrir des exoplanètes, c'est l'une des plus simple à mettre en place, elle mesure la diminution de la luminosité (supposé constante) d'une étoile prouvant ainsi qu'une exoplanète y passe devant.
(3) La période de révolution est la durée que met un astre pour faire un tour (une révolution) complet autour d'un autre astre. Ici, une exoplanète autour de son étoile.
(4) Une géante rouge est une étoile de taille moins importante qu'une géante bleue(6), qui, après avoir épuisé l'hydrogène de son noyau, commence à consommer l'hydrogène en couche autour du noyau riche en hélium.
(5) Une supernova est le nom générique donné à l'implosion d'une étoile en fin de vie.
(6) Une géante bleue est une étoile très chaude, très brillante et très massive, qui, après avoir consommé l'hydrogène comme le faisait la géante rouge a une masse suffisante pour lui permettre d'entamer la fusion de l'hélium. Très rapidement, l'étoile passera à la fusion du carbone, puis à celle de l'oxygène. Elle aura alors constitué un noyau de fer, élément trop stable de par son énergie de liaison pour que sa combustion soit possible, quelle que soit la masse de l'étoile. L'équilibre maintenu dans l'étoile par les précédentes réactions thermonucléaires étant subitement rompu, elle explosera en une gigantesque supernova.
(7)Comparable à l'effet Doppler pour le son, les rayonnements dont la source serait en mouvement (par exemple attiré par un trou noir) seraient décalés vers des longueurs d'onde plus grandes.
(8) L'échelle de Kadarchev est une méthode théorique de classement des civilisations en fonction de leur niveau technologique et de leur consommation énergétique.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum